Une petite contribution ?

Chroniques CD
20
Sep
2022

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

red beans hard blues rock cd

C'est vrai que l'on vous dit toujours qu’on a beaucoup de mal à supporter les reprises qui sont devenues un peu trop systématiques, quand elles ne s'avèrent pas de complets massacres.

Mais avec cet album des biterrois, la sauce, si on ose dire, n'est pas la même : les épices sont de sortie pour la survitamination d’immenses classiques des années 1960 et 70, particulièrement en ce qu’elles avaient de monstres sacrés dans le domaine du hard rock.

La version groovysexy du Sweet Emotion d’AEROSMITH est tout simplement une superbe machine à faire bouger l'arrière-train. Jimi Hendrix, qui pour sa part a droit à deux transfigurations, voit ses Little Miss Lover (cool as funk !) et Crosstown Traffic (un déluge de notes jouissif) redbeanisés à souhait : guitare et clavier volubiles, rythmique massive, chant de sirène, le tout avec un gros, gros son, et beaucoup, beaucoup de respect dans l’interprétation. LED ZEPPELIN, l’intouchable de service, particulièrement pour un Rock and Roll sur lequel beaucoup se sont cassé les dents, sonne soudain, au moins au départ, comme un perchage psychédélique ultra-doom assez inattendu. Seuls interludes non-heavy, le Get Ready des TEMPTATIONS, classique de la Motown (où Jessyka montre encore que sa voix est vraiment d’une autre galaxie) et le hit The Chain du FLEETWOOD MAC post-blues ne dépareillent pas, au contraire on aurait bien vu le premier finir la face A d’une éventuelle version vinyle tandis que le second ouvrirait la B. Forcément, le Ace of Spades de MOTÖRHEAD est plus dans nos goûts même si ici funky à souhait (la bande originale imaginaire d’une course-poursuite de Starsky et Hutch façon Lalo Schifrin), Sunshine of Your Love de CREAM actionne immédiatement le-bouton-à-faire-secouer-le-bocal au moyen d’un heavy groove tout à fait délectable, le Helter Skelter des BEATLES lourd à souhait et avec Laurent au chant (continue !) rappelle la version de MÖTLEY CRÜE en ‘ac’ch’ment plus vintage et Comfortably Numb de PINK FLOYD conclut sur une touche émouvante, subtile et aérienne à la fois, c’est juste beau.

Un véritable cadeau pour les indécrottables nostalgiques, mais aussi pour les fans du numéro UN des groupes de classic rock français, et figurez-vous que le nouvel album, simplement intitulé 7, prendra d’assaut nos colonnes d’ici quelques jours, mais chuuut, d’ici là, bonne écoute ! (Ou bonne lecture, on a des tonnes d’articles en rayon, clique juste sur RED BEANS AND PEPPER SAUCE).

https://www.redbeansandpeppersauce.com

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

indus metal nin cd reznor
alice cooper hard biographie planète metal
zorro aventure cinéma bis caiano