Tu payes ton coup ?

Le guide du Kroût'Hard
25
Jui
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Nonobstant les allusions à la tauromachie et au rugby que nous laisserons bien volontiers aux amateurs,

nous sommes les bienvenus dans un restaurant aux structures reproduisant en miniature celles des belles Halles de Béziers qui chapeautent tout ceci. On note déjà le premier restaurant depuis des siècles où quelqu'un pense enfin à mettre la - bonne - bouteille de blanc dans un seau de glace, hourra ! De plus, il semblerait que nous ayons un magnifique boulanger en commun, non ?

En entrée, des sortes de petites rillettes de morue arrivent servies avec une petite salade verte et des poivrons espagnols ainsi que des graines qui semblent germer en live dans l’assiette, le tout d'une fraîcheur très agréable. Pour le plat, pour Monsieur, de mortelles gambas option pommes sautées (et il valait mieux car un écrasé de pomme de terre avec des lardons auraient pu atterrir dans une assiette totalement réfractaire à la viande, doit-on à ce point préciser que l'on veut simplement le plat intitulé ?), pour Madame du cochon ibérique avec le fameux écrasé mais aussi une ratatouille (avec de la viande encore ? C’est bizarre…), un ensemble visiblement délicieux tout autant que la bavette / frites / salade de la petite.

En dehors de ces pièges carnés que l’on devine sans malice, on recommande sans hésiter ce chouette endroit à la carte savoureuse et authentique.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.