Une petite contribution ?

Chroniques concerts
17
Jui
2010

Loupé pour cause du sempiternel « on vient de loin », 

KILLING MACHINE a cependant marqué les auditeurs tant les critiques négatives pleuvent, il en va de même pour leurs disques. Ce groupe doit néanmoins avoir le bras long, il est en effet programmé sur les plus gros festivals cette année. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Débuter la soirée par Slash et son groupe, et de plus enclin à jouer quelques morceaux du géant GUNS’N’ROSES reste une bonne surprise qui tendra à faire complètement oublier la flotte qui commence à tomber. Et qui refera parler d’elle le lendemain dans les journaux. Sweet child o’ mineParadise cityCivil warNight train ainsi que des compositions du groupe s’enchaînent avec classe et feeling. Grand moment qui rappelle le line-up avec Steven Adler

 

 

Deux grosses heures des AC/DC et le plaisir est toujours au rendez-vous et ce même si des signes de vieillesse se font sentir (tempo parfois ralenti comme sur Thunderstruck ou Whole lotta Rosie, l’ami Brian est quelquefois à la peine avec les - très - aigus...). Un spectacle quand même génial pour tout fan de rock’n’roll sauvage, tous les hits sont là, pas besoin de les citer, les morceaux de petit dernier Black ice s’ils ne sont pas (ne peuvent pas être) au niveau des hymnes plus anciens, passent plutôt bien sur scène. Un rappel de fou et un feu d’artifice que déjà les nains de sécu poussent les braves moutons vers la sortie. Cher mais franchement et comme d’habitude immanquable, malgré un show presque identique au Marseille 2009. 

 

Je revois ta face de gros naze à l’entrée de la Locomotive de Lutèce, ton sourire édenté appelant la baffe, entends toujours ta question dégurgitée à la vue d’un de mes patches AC/DC sur mon obligatoire veste en jeans, « alors comm’ ça t’aim’ le hard rock toi ? ». Putain oui ô imbécile, putain oui !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac