Une petite contribution ?

Chroniques concerts
24
Fév
2013

C’est accompagné de deux superbes naïades que la rencontre entre le Nashville et votre non-serviteur s’opère,

il était temps vu les kyrielles de concerts organisés précédemment en ce lieu, entre autres par la Gabu Asso qui chapeaute encore ce soir cette affiche de fort bon goût. 

 

Les palois de VELOOO font dans l’exercice constant de rythmiques serpentines et autres oscillations mélodiques étranges, un vélo oui mais du genre vélomoteur atomique qui favorise un fort dialogue entre les instruments et du coup insuffle des bulles de vie intense dans les compositions. Des parties sont tellement, terriblement, bien foutues que l’on se prend à en imaginer des airs et des textes ! C’est sûrement l’effet de la présence des messieurs dans la salle, et de pas mal de Picon dans les verres, mais on se prend à remarquer que VELOOO rappelle fréquemment MR BRENSON, le local noise de l’étape qui sonne toujours deux fois. Une bonne surprise, avec ou sans seeelle. 

 

On a failli voir LAHIUS au Black Sheep il y a peu (voir MR BRENSON [Fra] à Montpellier, Black Sheep le 21/12/12) alors ce soir, pas de connerie, on se met bien devant pour ne pas perdre une miette de ce rock goudronneux à la KYUSS / SABBATH avec des passages dignes d’une BO psyché pas piquée des vers. La formule deux grattes / une batterie botte l’intégralité des culs qui se trémoussent devant le tapis (foin de scène ici) et on vous promet la publication prochaine d’une chronique du EP que ces desperados du riff ont bien voulu remettre à l’auteur de ces lignes. LAHIUS est un groupe à graver au tournevis dans son collimateur, si celui-ci ne cartonne pas bientôt au moyen de ce TNT sonique, c’est à en désesperer du genre humain. Ouaip, ok, de toute façon rien à faire de côté là. 

 

Spéciale Ged-casse à Anaïs et Marion, agnours un jour, agnours toujours ! 
_

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac