Tu payes ton coup ?

Chroniques concerts
22
Fév
2016

Mars attacks Montpellier !! 

Et à force de parler régulièrement des réalisations de Neanderthal Productions dans nos augustes colonnes, et depuis le temps qu’on n’avait pas vu sur scène le Projet du Boucher (voir THE CASUALTIES [Usa] + THE BUTCHER PROJECT [Fra] + FIGHTORPEACEMOTTE [Fra] à Saint-Jean-de-Védas, Secret Place le 25/09/14), il nous fallait bien passer voir tout ça à l’Up d’autant que c’est un certain barman volant qui avait mis l’évènement sur pieds. 

Mais c’est d’abord le duo CHAROGNE de Montpellier qui entame avec un court set de crust super cool à la suédoise avec des reprises (DOOM, ANTI CIMEX…), un machin rigolo qui rappelle parfois AGATHOCLES qui jouerait du DARKTHRONE récent avec une touche à la HAEMORRHAGE quand le batteur se met à faire dans la grimace tordue. Autant dire du plaisir rugueux et bourrin tout à fait rigolo après beaucoup de bière forte et une soif de choses faites à l’antique avec sincérité et sans prise de tronche : well done boyz !

Concert Charogne Up&Down 2016

[Un extrait en attendant la suite]

XINQUITIONX n’est pas non plus là pour beurrer les sanduiches, le groupe larde le public (qui se déchaîne soudain, quitte à faire tomber sur la tronche de votre non-serviteur des grains du séculaire mortier qui maintient l’édifice en slammant au plafond, putain les gars, y a pu d’respect !) d’une série contondante de titres courts et hystériques façon fastfuckingcore, on en avait besoin, ils l’ont fait, c’est presque trop beau. D’ailleurs vu l’averse minérale, posons la caméra pour aller tanner le cuir des uns et des autres en commençant par soi, et on verra plus tard pour l’ordre et la teneur de la setlist, tout ceci déchire méchamment et cela n’étonne personne, rien à braire du reste, ils seront aussi au Moshfest (Secret Place, mi-mai), ne les manquez pas, eux, ils ne vous manqueront pas !

Et hop, c’est déjà la fin avec THE BUTCHER PROJECT, obligé de faire aussi bien que les précédents, de toute façon avec des membres en commun ce n’est pas difficile d’entrer dans la danse même si le style est un peu différent, plus punk mais aussi plus metal, moins dingue mais tout aussi vénèr’. Là encore les andouilles locales se montrent motivées pour se casser les côtes sur les étagères en bois et se prendre dans les bras pour une rumba infernale, y a de quoi pleurer de joie tellement tout ce petit monde est beau quand il se défoule, et le groupe n’est pas en reste, suant en bons gladiateurs dans la micro-arène surchauffée que seules quelques pintes peuvent venir rafraîchir le temps qu’elles se vident sur les imprudents aux mains pleines eux-mêmes. Il est déjà temps de calter, c’est court mais intense, et donne l’envie de refaire tout ça au plus vite, dans un endroit aussi accueillant que le toujours coolissime Up & Down, fief d’activistes increvables qu’il nous est cher de soutenir. 

Salut à tous les camarades bousculeurs du Moshing Crew (ça commençait à faire long hein ?) et spéciale Ged-y-casse à Anaïs, Tara et Pierre.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.