Tu payes ton coup ?

Chroniques concerts
02
Mai
2017

Après une soirée particulièrement réussie avec BIG BUSINESS la veille 1,

départ de la Banz-House et c’est parti pour une virée vers Carsan via Pont Saint-Esprit, une ville où les corneilles se chargent de repeindre gratuitement les voitures, et pourquoi pas les chats. Affaires déposées, (chouette) ville arpentée, il est déjà l’heure d’aller retrouver les copains à crête qui se pressent en masse, du moins sur le parking submergé, vers les portes du lieu béni du retour des RATS pour une dernière (?) date d’une petite tournée surprise qui fait plaisir à ceux qui, trop jeunes ou trop éloignés, n’avaient jamais vu les bruyantes petites bêtes.

Mais d’abord c’est LOB d’Avignon qui défouraille, un trio de punk à l'anglaise aux sonorités pub / hard rock jouissives qui malheureusement commence son set devant pas grand monde mais l'heure a tourné et il fallait bien démarrer les hostilités. Avec des textes en anglais et un jeu franchement convaincant, ce groupe complètement étranger au reste de l'affiche typée francophone offre un sacré bon moment de musique. Et on ne peut que dire un grand merci pour cette reprise ébou-riffante du Nice boys des dieux ROSE TATOO.

Chacun sa reprise, pour les suivants et locaux FICTION ROMANCE, ce sera Blitzkrieg pop de qui vous savez, sans compter un Cayenne impromptu interprété par un invité surprise sur scène. FICTION ROMANCE, c’est toujours le même topo, un groupe de vétérans qu'on est toujours content de voir sur scène…17 ans après la dernière fois (Béziers, Maison des Assos avec PROHIBER & co. ?!). Une envie de rien avec Souflette en guest pour pas changer, et une bonne sélection de punk rock rentre-dedans et goguenard de vingt-cinq ans d’âge, tout ça accompagne très bien le vin blanc.

On en a déjà parlé plusieurs fois ici 2, LAZY DOLL FACTICE est un autre très bon exemple de punk français aux influences de la vieille école française (des SHERIFF à OTH en passant par les CADAVRES) mais au ton bien plus dur tandis que les paroles n’hésitent pas souvent à taper dans le tas, ici on gueule, mais on réfléchit aussi. L’arrivée d’un violon dans le line-up ne laisse pas de surprendre mais celui-ci apporte un grain de sel intéressant à l’ensemble et puisque death-y-dément c’est le soir de le faire, le groupe s’attaque aussi à une reprise, cette fois de GILBERT ET SES PROBLÈMES (encore de bons souvenirs !) avec Lolo Himself au micro !

 

LES RATS s’cassent de nouveau mais avant ils vont livrer un set tonitruant de leur punk rock caractéristique, la salle entière, à part ceux qui sont venus juste pour se prendre la tête et rester dehors comme des glands, attend les parisiens de pied ferme et, franchement, le début de cette soirée en valait la peine, après trois très bonnes premières parties, LES RATS sonnent comme un vrai feu d’artifice (saluons au passage le travail des mecs aux lumières et au son, et au passage, les gentils bénévoles du bar). Les morceaux de cette fameuse charnière des années 80 / 90 s’enchaînent comme autant de tubes rebelles (et même encore une reprise ! Il est cinq heures, Paris s'éveille de Dutronc) et on repart plus tard la tête pleine de refrains que l’on n’est peut-être pas prêt d’entendre dans le grand Sud qui tâche de sitôt.

On ne regrette en tout cas pas une seconde de s’être tapé cette longue route qui permit ensuite le lendemain, après qui sa pizza, qui son assiette de nerfs de bœuf, de gravir le chemin ardu de la sublime forteresse de Mornas, mais ceci est une autre histoire. Salut à toutes les tronches connues que nous croisâmes, trop nombreuses encore pour établir une liste précise, à bientôt sur la route !!

1 voir BIG BUSINESS [Usa] à Montpellier, Black Sheep le 28/04/17.

2 voir par exemple LAZY DOLL FACTICE [Fra] Playschool girl (Skalopard Prod'z / Trauma Social / Karaméikos / Les 24h du Punk Crew…) 2012.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.