Tu payes ton coup ?

Chroniques concerts
06
Mar
2018

Allez savoir pourquoi, il semblerait qu’au tout début mars on tienne déjà le concert de l’année.

Non parce qu’un Rockstore bourré à craquer, c’est d’abord une belle opportunité pour le premier groupe, YOUTH CODE from Los Angeles, un duo du genre détonnant à donf puisqu’il se compose d’une chanteuse-hurleuse-headbangueuse de première catégorie et d’un humanoïde masculin couplé avec des machines pour une attaque sonique que l’on situerait à mi-chemin entre MINISTRY, l'école industrielle allemande (KMFDM, entre autres, n’est pas loin), HANZEL UND GRETYL et PEACE LOVE AND PITBULLS, autant dire un joli coup de batte en alu façon Casino dans l’occiput qui a tôt fait de foutre le feu dans une fosse que nous nous contenterons de bigler de très loin, la faute à une grande taille de tous les instants et surtout un accès au bar nirvanesque.

Mais le laminoir suivant, détonateur à jouissance multiple car visuelle et auditive, CARPENTER BRUT pour ne surtout pas le nommer, se révèle bien plus dans un esprit cinématographique où Giorgio Moroder, KAVINSKY, GOBLIN, ALICE COOPER, Riz Ortolani et Fabio Frizzi dansent une sarabande dingue devant un écran géant diffusant d’innombrables extraits, bis or not too bis, pour le plus grand plaisir des cinéphiles que nous sommes devant l’éternel. Une énorme prestation quasi-métallique avec vraie gratte et batteur sur kit électronique, une splendide manière, bombastique à souhait, de réviser le cinéma de notre pas si tendre jeunesse, de secouer ses vieilles miches et de rêver un moment à un monde moins digital, moins fade et plus dingue, toutes les couleurs de vice étant toujours nos préférées. Rock’n’fucking roll, on the road again, on vous reparlera bientôt de la formation, d’une manière ou d’une autre.    

Spéciale Ged-y-casse et merci à mes éternels hôtes Tara et Pierre, mais aussi à des compagnons de décibels exquis, de Maria à Sébastien en passant par Anaïs et Manu (un véritable livre sur pattes à l’instar de vôtre non-serviteur), on remet ça quand vous voulez les copains !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.