Chroniques concerts
15
Mai
2018

Et bam, deuxième soir à un âge ou ça tombe comme des mouches,

on est presque fier d’avoir survécu à la première soirée, mortelle de bout en bout 1. Celle-ci commence un peu moyennement (il ne faut pas confondre « faire la fête » et « faire la fête à la fête ») mais tout rentre bientôt dans l’ordre avec comme intervention simili-divine une saloperie d’averse qui ne sert même pas d’excuse pour rentrer.

Car oui, ce sont les copains de TERROR SHARK, locaux de l’étape, qui envoient le premier bourre-pif de la soirée avec leur énergie habituelle, encore un gratteux différent si on n’est pas encore complètement bigleux mais toujours ce même batteur atomique et un frontman qui prend de plus en plus d’assurance devant une petite foule tout acquise à sa cause. On va pas se répéter des milliers de fois, le grinding thrascore / crossover de ce trio d’enfoirés défonce, il faut les faire jouer chez vous et éventuellement vous procurer leurs œuvres bucoliques à souhait dont nous parlâmes jadis 2.

Power violence au programme avec les strasbourgeois LMDA (Le Mal Des Ardents c’est quand plus beau que Le Membre De l’Âne ou La Madame Dégobilla Aussi non ?) qui sont là pour montrer que death-y-dément, l’Est de la France réserve systématiquement de sacrées surprises en matière de brutalité sonore, de passages pachydermiques et hurlés on virevolte aux tempos les plus abrutissants de bestialité, les relents noise de la chose vrillent les feuilles comme ce n’est pas permis et c’est tant mieux, si on est venu écouter de la musique de chambre, on voulait parler de la capitonnée.

LØVVE est une énorme surprise aussi, on était un peu dégoûté d’avoir loupé ces messieurs-dames au Black Sheep il y a peu, nous voici vengé avec un set furibard mené par une chanteuse qui mit toutes ses tripes sur la table pour nous défoncer la gueule, et ce malgré toute l’adversité gonflable (et parfois gonflante, convenons-en) d’un auditoire totalement déchaîné. Dommage qu’après de tels efforts et une ambiance de ouf, la hurleuse ait eu à supporter les pitoyables assauts d’un indélicat qui finira clairement par être remis à sa place s’il s’amuse à revenir faire un tour chez nous où, comme partout, ce genre de choses est absolument INACCEPTABLE et mérite une bonne grosse branlée. LØVVE rule !!!!

Cela faisait à peu près un million d’années que nous n’avions (à réaction) plus entendu parler des belges de LENG TCH’E et de leur death / grind qui taille, bordel que c’est bon de se trémousser et de se manger sur la paillasse d’innombrables fous volants sans leurs drôles de machines, le frontman sait y faire pour planter la zone, l’arrière-garde pilonne à grands coups de décibels un public franchement réceptif et gueudin, de plus en plus en fait puisque le Titan anglais attend en loge de se manifester et tout le monde vibre du même frisson collectif. On gardera un excellent souvenir de LENG TCH’E et on essaiera même de vous parler de quelques-uns de leurs disques d’ici peu.

Ici on a dû voir NAPALM DEATH vingt fois au moins 3, chaque fois ou presque dans un endroit différent, et à chaque fois on est sorti pulvérisé, exténué mais aussi étonné par un groupe qui ne semble pas vieillir, pire, qui semble prendre le chemin inverse à une époque où le monde s’invente une histoire virtuelle, eux sont là pour la raconter, la critiquer avec des yeux vifs, des mots qui tailladent, on n’assiste pas là qu’à un ballet digne des hippopotames de Fantasia accompagné d’une moissonneuse-batteuse dans laquelle on aurait balancé un ours sous speed, il y a aussi une conscience qui ne quitte jamais le discours, et beaucoup feraient bien de s’en inspirer, NAPALM DEATH est d’utilité publique, profitez tant qu’il tient encore debout, all fucking support to them forever !

Spéciale Ged-y-casse à la Marquer family (surtout Svenja qui m’aida beaucoup à décharger les valises), aux gens qui ont acheté des livres, à M’sieur Jissé le havrais (I fucking love LH) etc. See you next year !

1 voir Mosh Fest #4 - soir 1 : PUTRID OFFAL [Fra] + WHORESNATION [Fra] + HAUT&COURT [Fra] + GROSSEL [Fra] + SICKSIDE [Spa] + VÉNÈRE [Fra] à Saint-Jean-de-Védas, Secret Place le 11/05/17.

2 voir https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=terror%20shark&ordering=newest&searchphrase=exact&limit=20.

3 voir https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=napalm%20death&ordering=newest&searchphrase=exact&limit=20.   

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.