Tu payes ton coup ?

Chroniques concerts
04
Nov
2019

Qu'importe la pluie qui se rappelle encore à notre bon souvenir,
la famille tout entière est fan depuis des mois du plus turc des groupes hollandais (le contraire est sûrement possible) et c'est dans le bolide à becquet que nous nous précipitons pour filer plus vite encore vers la salle où les sésames nous attendent déjà afin que nous puissions donner enfin libre cours à notre folie corporelle : youpi, ce soir c'est danse !

En première partie de soirée, DERINËGOLEM, duo albano-sétois tout de blanc vêtu et armé d’un violon pour mademoiselle et d’une batteuse boostée à l'électro pour monsieur, offre à Victoire 2 un voyage planant et bigrement groovy vers l’Orient où excellent voix de sirène et batteur octopussyen quand le tempo s'emballe pour de bon, en même temps qu'un humour pince-sans-rire craquant. En voilà une belle invitation à la transe, et musclée comme il se doit ! Belle découverte qu’on va garder dans le collimateur maison.

ALTIN GÜN allaient-ils se montrer à la hauteur de leur excellent niveau studio 1 une fois montés sur scène ? Fuck yeah !! Les chanteuse / chanteur assurent le boulot avec feeling et générosité, le bouillant bassiste vit une véritable histoire d'amour avec son instrument, les batterie et perçus sont au top, seul   le guitariste s’avère un peu placide mais l’impact global se voit transcendé par le son live et les circonvolutions qui en découlent régulièrement niveau soli. Avec un répertoire bourré de refrains mémorisables et de mélodies envoûtantes, ALTIN GÜN est bien parti pour casser la baraque, c’est tout du moins ce que l’on lui souhaite !!

Comme d'habitude chez la mère Victoire, le personnel de sécurité est hyper cool, les lumières belles et le son soigné, le public est plutôt au rendez-vous et la bonne humeur règne. Pas comme dehors quand l’heure du départ sonne, l'autoroute ressemblant par moments ensuite à un autoluve (ben quoi, on dit bien pédiluve nan ?!) mais de là à nous faire renoncer au voyage ? Que nenni, mes bien chers frères, mes bien chers sœurs, vous connaissez la formule : on the fucking road again!

1 chronique du dernier album ici : ALTIN GÜN [Nl] Gece (Glitterbeat / Differ-Ant - 2019).

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.