Expositions / Salons
19
Mai
2017

[Le lendemain d’une soirée forcément chargée

puisqu’on parle quand même du Moshfest troisième du nom à Saint-Jean-de-Védas 1, prolongé par une hilarante grillade puis d’un post-apéro à forte teneur intellectuelle à Gigean, il était douteux que le corps, étendu à six heures du matin, se réveillerait un jour en vie. Eh bien si, et avant midi le bonhomme va braver la chaleur, un encas infâme chez un des pires pourvoyeurs de nourriture à la chaîne, tout ça pour aller voir l’expo d’un ami cher que nous soutenons avec nos petits bras depuis plus de dix ans, vas-y tape Fabcaro dans la cartouche de recherche, tu vas voir, c’est fou 2]

L’envie d’aller en discothèque un dimanche matin, c’est possible, et pourquoi pas même écouter des cassettes à l’Espace Dominique Bagouet 3 ? Il se trouve qu'accessoirement une expo d'extraits d’œuvres du ci-devant Fabcaro était sur les murs, on s’est donc senti obligé de regarder vu qu’on était là, et puis le dialogue dessiné instauré par Fabrice Erre avec le désormais illustre auteur et quelques-un de ses collègues (Tanx, Émilie Plateau et Gilles Rochier) rendait l’expo interactive et inhabituelle, alors on a même lu.


Fabcaro a connu une montée en puissance assez incroyable et, connaissant l’homme et sa passion pour les fastes et les honneurs, on l’imagine exactement faire la tronche qu’il a lui-même dessinée pour l’affiche de l’expo. N’empêche que c’est mérité, on tient là un homme extraordinairement attachant, complexe et à l’humour absolument irrésistible, on espère pour lui que ce n’est juste que le début d’une ascension, on aimerait juste, si on peut se faire maître (et comme on lui avait déjà demandé en 200…6 !!), que Fabrice ressorte un roman, Figurec (chez Gallimard) restant un bouquin exceptionnel que l’on recommande à tous les fans de non-sense où paranoïa et humour foutraque danseraient un slow d’un affreux groupe des années 80, pourquoi pas A-HA que Fabrice a forcément en cassette cachée quelque part ?  

Le rêve prend soudainement fin quand un lugubre [STOP] - pour la cassette - / [EJECT] - à l'attention de votre non-serviteur - et un fulgurant « Monsieur, on ferme dans trois minutes » (imagine ça dans un phylactère cerclé de glace…) retentissent mais tout ce qui est réellement parvenu au cerveaun'était que d'étranges « whouououh », va savoir pourquoi. Quelques heures plus tard, on the road again, il sera temps de retrouver les paysages verts et rassurants de notre ville bien-aimée   

1 voir Moshfest #3 - soir 2 : BLOCKHEADS [Fra] + INHUMATE [Fra] + VENGEANCE [Fra] + RIPOSTE [Fra] + LUST FOR DEATH [Fra] + PENDRAK [Fra] à Saint-Jean-de-Védas, Secret Place le 13/05/17.

2 si tu as la flemme, on l’a fait pour toi, clique là : https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=fabcaro&searchphrase=all.

3 on fréquente assidument cet important lieu de culture, clique juste là si ça t’intéresse : https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=bagouet&searchphrase=all.

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !