Tu payes ton coup ?

Expositions / Salons
02
Jui
2017

[Publié à l’origine dans La Pieuvre du Midi N°53]

 Jonathan Meese - Dr. Merlin de Large (Marquis Zed de Baby-Excalibur)

au Carré Sainte-Anne : pagaille monstre et débats en vue !

Une expo là pour emmerder le monde, celui de l’Art officiel en particulier ? Youpi !! Non parce que reconnaissons-le : mais quel bordel là-dedans ! Imaginez donc un impressionnant fatras d'objets, d’œuvres, de références (la fascinante Scarlett Johansson est partout), aucun carcan, tout en vrac, avec pour instruments la provocation et le reni de l'art classique et rangé, on devine même que le but est peut-être juste de se mettre à la place du spectateur et de la stupeur qu'il ne manquera pas de ressentir puisque l’artiste lui-même se met en scène dans des vidéos diffusées un peu partout.

Mais de là à mettre la majestueuse Sainte-Anne sous bulles ou cellophane alors qu'elle-même voit ses murs extérieurs entourés de toiles et d’échafaudages en ce moment, c'est un peu fort monsieur Meese ! Niveau public, les vieux débris trouvent que tout ça ne vaut rien, les jeunes pignoufs y voient un joli bordel sans trame, en tout cas personne ne sort indifférent, il suffit de jeter un œil à l’hilarant livre d'or (« un enfant pourrait mieux faire » écrit en cinq langues étant un must intergalactique).

« Diktatur der Kunst » ?! ç'en est fait de toi !

Entrée libre au 2, rue Philippy à Montpellier pour quelques jours encore, un capharnaüm ludique à ne pas manquer pour RESSENTIR enfin quelque chose de piquant.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.