Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
27
Juil
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Pour ce premier album de GOATSNAKE depuis Flower of disease (2000 !)

il faudra s’attendre à une production pour le moins massive, et particulièrement pour la gratte cyclopéenne de Greg Anderson (ouaip, celui de SUNNO))) et de Southern Lord chez qui sort d’ailleurs cette petite bombe) qui sonne d’enfer sur Black age blues, c’est le moins que l’on puisse dire, écoute donc le premier riff de Another river to cross pour voir !


La voix de Pete Stahl sonne comme celle du gourou déjanté d’une secte rock’n’roll qui parsèmeraient ses sermons de cris d’encouragement à la transe et à la danse de Saint-Guy, peut-être un abus de Coffee & Whisky qui sait ? Il est souvent accompagné d’un chœur, celui des Dem Preacher’s Daughters, et d’autres invités (Mathias Schneeberger au piano, Petra Haden au violon mais aussi au chant, David Pajo à la guitare acoustique…) se sont pressées dans le studio pour célébrer le retour tonitruant de GOATSNAKE et de son gospel des cinglés. Même si on ne trouve pas vraiment de point faible à cette taloche sonique, on aurait aimé que GOATSNAKE aille encore plus loin dans un délire soul sans pour autant minimiser le heavy de la chose.


En tout cas, Black age blues est évidemment conseillé aux fanatiques des dieux BLACK SABBATH et PENTAGRAM qui s’empresseront de se jeter sur cette tuerie dans un rayon doom bluesy pas franchement bousculé par les bonnes surprises depuis un petit moment semble-t-il.


https://goatsnakesl.bandcamp.com/album/black-age-blues

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.