Chroniques CD
19
Déc
2000

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Dernier album avec le très destroy Chris Witchhunter

mais le premier avec Andy Brings à la guitare, Michael Hoffman n’étant resté que l’espace d’un disque dans le groupe, et pas forcément un grand cru de SODOM. Le tournant heavy metal abordé sur l’album précédent (Tapping the vein) n’est pas franchement le geste le plus convaincant de la carrière des teutons. On trouve, malgré un regain d’agressivité sur cet album (Body partsDeadline...), le groupe un peu fatigué et des compos pas spécialement transcendantes même si Herr Angelripper a semble-t-il avalé un tonneau de Tabasco pour avoir la voix si râpeuse, le rayonnement de la scène death metal qui lui doit beaucoup lui aurait-il hérissé le poil ? Il va sans dire que le groupe domine quand même encore les autres groupes du rayon speed / thrash d’une bonne tête avec des morceaux comme Bullet in the head ou Hunting season mais achtung quand même hein ?! Hail SODOM !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.