Chroniques CD
22
Nov
2003

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ressorti remasterisé avec en bonus deux clips (Before the creation of time et The One insane)

et sept titres tirés entre autres du EP And the Laughter has died... et de la compilation In the eyes of Death sortis la même année, Where no life dwells, premier album des suédois d’UNLEASHED n’a rien perdu de son efficacité si on cherche à se mettre du bon gros death metal d’obédience nordique sous les quenottes.

Evincé du futur ENTOMBED par une pirouette de line-up à peine croyable (en gros NIHILIST se sépare pour ne pas avoir à le virer et renaît direct sous la forme d’ENTOMBED), Johnny Hedlund remonte donc un groupe dans la foulée, enregistre quelques démos et sort ce disque, enregistré avec Waldemar Sorychta en Allemagne contrairement à beaucoup d’autres de la même époque qui préfère le sol national.

Il se caractérise par des croassements gravissimes, des riffs bien gras et une batterie atomique. La noirceur générale de la chose, les évocations guerrières du passé viking, le côté accrocheur de l’ensemble, les parties lourdes surpuissantes, tout fait de Where no life dwells est un des albums majeurs d’un style qui ne tardera pas à exploser, menant à l’écœurement les amateurs devant d’innombrables copies qui suivront inmanquablement le succès commercial.

K-BOOM :

https://www.youtube.com/watch?v=R3UHfA5dCAw

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.