Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
28
Mar
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Arrivé au croisement, soit tu te dis que cela ne peut continuer,

qu’il va falloir que la source se tarisse et que tous ces groupes de death metal suédois qui portent haut la torche de la vieille école meurent tous dans d’atroces souffrances, nous laissant seuls dans la fange life metal habituelle qui aime les bermudas et les discussions autour des allocations familiales. Soit tu signes un pacte avec le démon et tu dis amen (ah !), bénissant par là-même cette merveilleuse galette des NECROVATION qui n’avaient pas donné signe de vie depuis le croustillant EP Chants of grim death en 2004. Cédant à l’envie de singer ses aînés dans le crime, le groupe ressuscite l’esprit magique d’une époque où les frontières entre thrash, death et black n’avaient pas forcément raison d’être puisque similaires musicalement et à l’image relativement proche. Pas de fioritures, juste du metal de la mort qui secoue des tripes ne demandant qu’à se précipiter hors d’un bide ouvert à la machette rouillée. Une très bonne cuvée qui se sent bien en cave humide avec toiles d’araignée et moisissures de rigueur. Excellent album à mettre entre toutes les mains sales.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.