Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
19
Avr
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Succéder à Frost and fire et surtout à King of the Dead n’est pas vraiment un cadeau

et One foot in Hell en a souffert avec les critiques qui attendaient, comme toujours, la décadence après la grandeur. Si en effet on n’atteint pas forcément le niveau des précédents disques, force est de constater que des morceaux tels que The FireDoomed planet ou Chaos descends sont d’authentiques baffes, alors que certains passages magnifiques de Nadsokor rappellent à l’auditeur le (récent) passé épique de CIRITH UNGOL. Il est difficile d’aller plus loin dans la critique que de désigner Blood & iron100 mph ou War eternal comme des morceaux plutôt quelconques, car quand on est amateur de ce groupe au charme si particulier, c’est pour un univers unique, une voix, un climat, un ton dont on tombe carrément accro. Malgré les railleries des habituels intellectuels du dimanche, One foot in Hell mérite sa place sur l’étagère des très bons albums de heavy metal traditionnel. Oh, et puis de toute façon, 

 

We’re living on a doomed planet, 

A planet too late to save !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.