Chroniques CD
29
Jan
2011

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

L’intro dégueulis bruyant a fait beaucoup d’émules depuis la sortie de ce deuxième et dernier album des américains de CARNIVORE.

Contrairement au premier album (là : CARNIVORE [Usa] S/t (Roadracer Recs) 1985 Réédition 1990) qui contenait encore un peu de poésie heavy metal (arf !), ici c’est de thrashcore brutal et gueulard que l’on parle, que l’on hurle même nom de nom ! L’ironie est toujours au rendez-vous, accompagné du sarcasme le plus crasseux, il suffit de regarder quelques-uns des titres : Race warJesus HitlerAngry neurotic catholics etc. Peter Steele et ses potes n’aiment personne et c’est bien un point commun que nous partageons, pas de place pour le consensus ici, juste douze pavés dans la vitrine américaine quitte à choquer en y allant fort avec le dos de la cuillère blindée. Au final on se retrouve avec un album bourrin et vulgaire qui changera, merci Papa Nouillel, des discours moralisateurs de nombre de groupes qui auraient dû, au choix, se lancer dans la politique ou dans le fleuve du coin. Jack Daniel’s, Pizza et broyeur wc !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !