Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
14
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Difficile de résister au rythme du bien nommé The Rise ans dear demise of the funky nomadic tribes,

seul titre d’ailleurs que Lynott daigne accorder en co-écriture à ses deux acolytes puisqu’il signe tous les autres morceaux. Mais même si l’étrange alchimie, déjà présente sur le premier et précédent album (voir THIN LIZZY [Irl] S/t (Decca Recs / Deram) 1971 Réédition 1990), fait généralement effet, on ne trouve pas encore que l’album décolle pour autant... S’il est vrai que Brought down ou Buffalo gal témoignent toujours de ce jeu du chat et de la souris entre rock et intimisme soul (on peut même entendre un délire rockab’ plutôt rigolo), on ne peut pas dire que ce second album des irlandais provoque l’enthousiasme total. Les ballades Sarah et Chatting today, voire même le long morceau-titre, endorment même carrément, c’est dire. Heureusement que les solides Baby face et Call the police sont là pour faire rugir un peu les enceintes. La voix vibrante est là, le niveau technique aussi, manque juste des morceaux marquants ! Vivement la suite !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.