Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
19
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On le savait d’entrée, surpasser l’immortel No sleep ’til Hammersmith 

sur les divines faces duquel le groupe montrait son incroyable puissance de feu live après un brelan d’albums dingues (Overkill / Bomber / Ace of spades) était totalement impossible. Non pas que ce poing de fer ne renferme pas de classiques - le morceau-titre, Heart of stone ou Speedfreak déchirent tout - disons juste que la quantité de morceaux pas indispensables est largement plus importante qu’auparavant. Et peut-être aussi que le fait d’avoir laissé la charge de produire le disque à Eddie était rétrospectivement une erreur. D’autant que celui-ci se tirera du groupe juste après, amenant le guitariste de THIN LIZZY et WILD HORSES Brian Robertson à le remplacer sur les dates suivantes. Cette édition contient aussi des titres bonus : Remember me, I’m gone et quatre versions différentes de titres de l’album. Quelques éléments biographiques rappelés par Steffan Chirazi, les paroles et quelques photos à noter dans le livret. 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.