Chroniques CD
22
Jui
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Crac, vingt-cinq bougies pour les lillois de TOXIC WASTE

qui sortent ici leur neuvième disque (en comptant les EPs) sous la forme d’un fort chouette digipak illustré par les photos des très belles statues de Jacques Lempicki (visiblement le créateur de celle qui ornait la pochette du split avec LE REPARATEUR, voir LE REPARATEUR [Fra] / TOXIC WASTE [Fra] Split 12’’ (Trauma Social) 2013). On trouve toujours au menu des réminiscences des SHERIFF des années 90 (dans les morceaux mid-tempo comme par exemple Pompier pyromane ou L'Avis Auchan) mais pas que, on a surtout affaire à un groupe franchement doué pour asséner de petits tubes punk mélodique aux textes conscients et travaillés, et au rythme systématiquement accrocheur (Plan R !) qui n’empêchent ni la douceur passagère (Hymne aux chiens) ni le speed salvateur (Insomniaque, Cap'tain Chaos, Janvier 2015). On a donc droit ici à un album varié (avec même une flûte en guest !), méchamment bien produit et dont le contenu devrait bien péter sur les planches, à voir donc dès que possible. Disponible aussi en vinyle.

http://toxicwastepunkrock.bandcamp.com/album/en-depit-du-bon-sens-2016

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.