Chroniques CD
23
Juil
2008

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Du monstrueux Thieves, en passant par l'essentiel Burning inside,

au furieux Never believe ou le tordu Cannibal song, cet album est un massif recueil de pains dans les dents. Tous les morceaux laminent les uns après les autres, faisant de The Mind is a terrible thing to taste un joyau de noirceur (salvatrice dans ce monde tout rose) et de violence. Chant tantôt inhumain, tantôt désespéré, groove infernal, refrains qui tuent, samples hallucinés, production énorme, immanquable.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !