Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
14
Mar
2013

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Pas de problème de ce côté-là, Steve Harris reste un compositeur talentueux

et franchement, on s'ennuie rarement tout au long de cet album solo inattendu. Le style, entre hard rock classique et pop proggy, en surprendra plus d'un mais les amateurs de MAIDEN savent d'où / de quelle époque vient le père Harris, ceci expliquera sans doute cela.

Et d'ailleurs British lion n'exhale aucun relent passéiste, tout sonne actuel et puissant. Enfin, à part la voix… Car Richard Taylor et son timbre AOR hyper-mélodique ne vont pas faire exploser les baffles à coups de, au hasard, « air-raid siren » par exemple… L'absence totale de rugosité de cette gorge fait plonger tous les morceaux dans une mélasse radio-friendly terrible. Pas forcément désagréable hein ? Mais juste presque aux antipodes de ce qui jonche bruyamment chaque étagère impie des locaux de la Church… Et ferait passer les premiers BON JOVI pour du thrash metal.

On se demande aussi pourquoi une telle pochette a été choisie mais bon, qui sommes-nous pour juger des choix du Maître ?! Bon, donc, pour résumer, on a droit à un album au son énorme et aux compositions intéressantes mais sucrées au max par une voix trop lisse. Qui aura du mal à convaincre les métalleux purs et durs mais aussi les fans de progressif finalement. A tester avant d'acquérir.  

http://www.steveharrisbritishlion.com/

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.