Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
22
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Bon, c'est sûr que quand tu déboules micro en paluche et que tu annonces que le concert va être enregistré

en vue d'un prochain disque live, le public décide normalement d'incendier le lieu du concert jusqu'aux fondations. Même si on n'entend pas forcément la liesse d'un public sûrement chauffé à blanc, ce document témoin de la tournée 1984 (on trouve des extraits des sets de Detroit, Tokyo, Glasgow, Londres entre février et juin…) de Moore est plutôt détonnant dans le genre et ce n'est pas la version tranchante et introductive de Murder in the skies qui nous fera penser le contraire.

Tirés pour la plupart des albums Corridors of power et Victims of the future, les morceaux qui constituent ce disque représentent les débuts de la période la plus méchamment hard-rock-FM-qui-plaît-bien-aux-radios-surtout-américaines de l'irlandais et le groupe (dont le dieu Ian Paice, quasiment méconnaissable, à la batterie) ne fait pas semblant et charge sabre au clair. Une heure d'écoute très agréable et des classiques au menu comme les - trop ? - mélodiques Victims of the future et Empty rooms, l'hymne Shapes of things (made in les YARDBIRDS de Jeff Beck), les costauds End of the world, Back on the streets, Murder in the skies, entrecoupés bien sûr de méchants soli de guitare (So far away…) dont Gary Moore avait jadis le secret.

On regrette forcément les coupures entre les morceaux mais pour le reste on a forcément affaire à du sérieux. We want more Moore !!   

http://www.gary-moore.com/

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.