Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
11
Déc
2014

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Les premiers méfaits de BW rassemblés dans un très beau digipak,

orné d’une peinture de Theodore Kittelsen et garni d’un livret très épais (finalement pas extrêmement utile) imprimé sur un chouette papier avec photos, illustrations diverses (Stephen O’Malley, bien sûr mais aussi Seldon Hunt entre autres…), textes et liner-notes.

Une charge d’éléphants soniques en dix titres et quatre-vingt-quinze minutes de doom dronisant, menaçant et torturé, très, très, très sabbathien de temps en temps, que beaucoup ont rêvé d’approcher depuis mais ceux-ci ne resteront que des suiveurs insipides.

Gravissime, lentissime, et franchement bellissime, ce double CD amène facilement à la satiété avec tant de gras, on préfère tout de même de loin quand le chant se fait moins ozzien, on l’aime cradingue et cru, comme le reste, plus extrême, tout simplement.

https://myspace.com/burningwitchofficalpage

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.