Chroniques CD
05
Nov
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Malheureux Ange de la Mort responsable l’année précédente d’un des meilleurs premiers albums de toute l’histoire du thrash metal 1,

le groupe de San Francisco se semi-vautre avec ce deuxième. Pourtant ça commence plutôt bien avec les très costauds 3rd floor et Road mutants mais dès Why you do this, quelque chose d’étrange se produit… Tout en restant des virtuoses dans leur genre, les musiciens s’amusent à friser les phrasés pop, le chant est de plus en plus clair, le son de plus en plus lisse, le groove de plus en plus présent, quitte à funker sur Bored (argh !)…? Why you do this DEATH ANGEL ?!

Sûrement le groupe manifeste-t-il par là une claire envie de ne pas tourner en rond dans un style qui s’autoparodie de plus en plus, voire meurt à petit feu, et c’est vrai que le contraire aurait étonné de la part de types avec un niveau pareil. Heureusement que quelques morceaux restent réjouissants comme Devil’s metal, Mind rape ou Guilty of innocence. Pour le reste, on lorgne clairement vers la fusion et ils vont être un paquet à emprunter ce périlleux sentier de traverse, plus dure sera la chute !

1 voir DEATH ANGEL [Usa] The Ultra-violence (Restless Recs) 1987   

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !