Chroniques CD
01
Mar
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Seb Radix, activiste rock’n’roll de la scène lyonnaise,

livre avec ce deuxième album longue-durée une mixture que l’on pourrait limiter à son titre si on était une putain de grosse feignasse mais ça ne suffirait pas à décrire ce disque barjot et varié à l’extrême (comme l’exprime déjà une couv’ un tantinet bordélique), jumpant du punky rock sauvage à une musique folk intimiste et accueillante, de la chanson pop à des trucs franchement plus heavy (Les Chiens écraséééééés ou l’excellent Apocalypse) et pourquoi pas des passages free pseudo-jazz, country, vocodés ou flirtant avec le rap ?

Les textes oscillent entre anglais et français et on espère qu’ils seront livrés avec ce disque qui sort en plus en vinyle. Les amateurs d’œuvres atypiques sur de jolis formats devraient donc s’empresser de le commander. Adepte du Yes future, Seb serait sûrement ravi d’être invité à jouer pas loin de chez vous et planter sa zone (« encore un concert où personne ne danse » ? Pas question, c’est clair !?), la bonne idée serait de lui proposer en commandant Pop apocalyptique qui s’apparente donc à une grenade qui éclaterait dans le rayon musique d’une médiathèque bien fournie.     

https://radixandthesebs.bandcamp.com/album/seb-and-the-rh-dicks-pop-apocalyptique

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !