Chroniques CD
18
Mar
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine sur Dead Fucking Church M’Aaagh # 9]

A la croisée du progressif, du symphonique et du hard'n'heavy classique, SAINTE OMBRE propose un album très pro et très  réussi. Mené par la belle voix de Céline, le groupe a travaillé sur des compositions privilégiant l'ambiance, souvent sombre, à l'agression. Les titres évoquent des récits que l'on aurait aimé pouvoir lire pendant l'écoute mais le fin livret ne les contient pas. Pas vraiment un fanatique du genre, je dois admettre que cet album a toutes les chances de plaire à qui voudra découvrir un nouveau groupe alliant ultra mélodie, grosses guitares encadrées par une section rythmique carrée et univers romanesque, voire cinématographique vu les accents de bande originale qui traversent souvent l'album et les parties de claviers typées Elfman.   

https://www.facebook.com/sainteombre/

 

Les mots-clés :

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !