Chroniques CD
10
Oct
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Chez Nawakulture, on aime le rock qui castagne,
de préférence punk ou hard, mais quand on mêle un peu les deux c’est carrément l’extase, d’où une fascination immédiate, avec des raisons certes différentes, pour MOTÖRHEAD ou les deux premiers TRUST mais aussi pour les BACKYARD BABIES.

Les DEAD CROWS font partie d’une école où les gros riffs, les rythmes qui tabassent et les mélodies insidieuses, quasi-pop (écoute donc Hold on together ou Run baby run), sont de sortie, ainsi qu’un chant qui sait varier le ton du doux (Don’t tell my girl) au râpeux (Orphan dedicated to Lemmy au hasard mais aussi Tatoos & scars, Headless crown ou l’effréné Into the pit) en passant par la profondeur limite country (Hourglass ends et Lullaby).

La production est à la hauteur, le dessin de couv’ réussi, le logo n’est pas forcément des plus accrocheurs mais c’est toujours la même histoire de goûts, le plus important reste tout de même ces quarante minutes de heavy rock taillé pour la scène où le trio mâconnais doit botter les culs par packs de douze. On ne demande qu’à voir ça un de ces quatre.

https://www.facebook.com/DeadCrowsBand/

Ah, et puis tiens un petit clip :

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !