Chroniques CD
08
Jan
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Avec un contingent de baroudeurs pareils,

issus de formations du centre-ouest français pour la plupart, on ne voit pas comment FALL OF SERAPHS ferait pour ne pas parvenir à les détruire, ces fameux mondes.

Et comme en plus ces cinq messieurs sont nantis de bon sens et, surtout, d'un goût exquis, ils livrent à l'auditeur presqu'innocent une forme de death metal organique à souhait, brutal et vicieux, en particulier grâce à la voix de goule moisie de mister Olaf (remember OSSUAIRE 1 !) et à tout un tas de mélodies vénéneuses s'enchevêtrant comme un lierre barbelé autour de rythmiques béton absolument imparables, il y a de quoi se péter ici le cou en descendant des crânes pleins de rouge râpeux et en hurlant, entre deux longues gorgées, les textes immanquablement impies de la horde. On fait partie de ces idiots qui les lisent, dommage donc que ceux-ci n'aient pas été inclus dans le livret, question de budget impression maybe ?

Sept titres pour vingt-cinq minutes de metal de la Mort comme on l'entrevoit ici depuis toujours : morbide, souvent rapide, entraînant et putain de carré. On salue au passage les excellents musiciens qui ont pondu une Couleur tombée du ciel d'une extrême sombreur, écoutez donc ces riffs qui recouvrent et écrabouillent tout et tous comme une vilaine gangue de poix maudite, avant que les rares restes soient balayés dans une tempête d'air vicié que les dessins du toujours malicieux Chris Moyen - le petit avion mérite un smiley-cœur - ornent en totale adéquation avec le concept impitoyable que l'on croit deviner. Avec tout ça, un concert pas loin serait une magnifique idée.

Mais au fait, si l'on peut se permettre un petit clin d'œil au long passé papier de Nawakulture, n'est-ce donc pas une église morte que l'on peut apercevoir à droite sur la couverture de ce chouette digipak ?

Death fucking metal forever ! Kill all empathy !

1 t'en veux ?! Y en a ! ==> OSSUAIRE [Fra] Le Troubadour nécrophageophile (Autoprod) 2005, OSSUAIRE [Fra] Mortes fables (Autoprod) 2010 et OSSUAIRE [Fra] Le Troubadour nécrophageophile (Nihilistic Holocaust) 2005 Réédition 2015

https://www.facebook.com/fallofseraphsofficial/

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !