Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
19
Jan
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

En quasiment vingt ans de carrière,

NÉOPHYTE de Metz a tout de même publié six disques dont le bien nommé État des lieux nous donne un aperçu, à raison de deux titres de chaque.

Flirtant à ses débuts avec le punk à tendance grungeo-nirvanesque, le groupe a ensuite réussi à trouver un style oscillant entre punk rugueux typiquement France 90’s (Ma génération, ou Blonde aux cheveux teints sont par exemple des tueries dans le genre) et discours existentialiste, petite pincée - au moins vocale - from Seattle comprise.

L’épais livret contient les pensées du guitariste / chanteur / auteur / compositeur / fondateur Romain Christmann, un homme lucide et exigeant que l’on devine à fleur de peau quant à la passion qui l'anime pour poursuivre bon gré mal gré un parcours intéressant à suivre, en particulier grâce à cette compilation chronologique très chouette emballée dans un beau digipak soigné et comprenant comme griottes sur le pan bagnat des reprises de YALATEFF et CAMERA SILENS qui ne rajeuniront personne, mais aussi une foutitude de démos dont celles de l’album Vue d'ensemble à paraître !

Voilà un CD bourré jusqu’à la gueule avec un programme total de soixante-quinze minutes de musique, on ne se fout pas du monde ici ! Les fans de punk rock français sont priés de se rapprocher du groupe ou de Combat Rock, son label historique depuis les débuts.

www.neophyte-net.com

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.