Chroniques CD
12
Avr
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ce n’est pas souvent que la musique électronique atterrit dans la boîte.

C’est pourtant le cas avec le duo strasbourgeois JOHN UNIVERSE dont l’imagerie rétro et le logo sentaient le fabuleux CARPENTER BRUT à plein pif. Faux ! Si les messieurs évoquent le rétro, c’est plutôt du côté d’une pop électro aux mélodies aériennes et aux vocaux aigus que n’auraient pas renié les géants des années 80 de la trempe, effectivement, de DEPECHE MODE ou ULTRAVOX.

Autant dire que l’on n’est pas hyper qualifié pour causer d'un sujet si éloigné de nôtre galaxie habituelle. Tout ce que l’on peut dire, c’est que l’on passe un bon moment le long de ces dix-sept minutes et que les mélodies synthétiques des « années walkman », comme les cite lui-même le groupe, sont clairement le cœur de cible de JOHN UNIVERSE, sans parler de la question de savoir si Stranger things est à lister du côté des influences extérieures à l’électro / synthwave.

Fluo, cinématographique, mélancolique et dansant à la fois, JOHN UNIVERSE a de quoi régaler les fans du genre avec ce - premier - EP professionnel à 100%.

https://johnuniverse.bandcamp.com

 

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.