Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
09
Sep
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ze gifle venue de nulle part !
En 2002, ce drôle de groupe administre une leçon à tous les apprentis hard rockers de la planète en sortant de derrière les fagots un pur single comme on en fait plus, I believe in a thing called love, démonstration que le rock dur britannique n’est non seulement pas mort mais se révèle incroyablement rafraîchissant !

Et ce avec une mixture aux ingrédients irrésistibles : des grattes et une puissance de feu à la AC/DC vintage meets THIN LIZZY, une bonne humeur tout droit héritée du courant glam des Seventies (SLADE, SWEET, T-REX, cette vieille raclure de Gary Glitter, ça te cause ?) - sans parler d’un look du même genre -, une dinguerie classieuse instrumentale digne d’un QUEEN et surtout un chant haut perché et fantasque que l’on aime ou que l’on déteste mais qui fait, youpi, fait oublier la notion d’indifférence.  

Aussi au menu de ce premier single Makin’ out, introduit par un tapping à la Angus et du riff fait du même bois, et Physical sex, un quasi-hommage à la tronçonneuse chère à Malcolm à la fin bizarrement abrupte. En somme trois morceaux que l’on sait par cœur après deux écoutes, définition même d’un travail de grand groupe.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.