Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
11
Sep
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Le titre ne laisse pas planer le doute un seconde :

non, le groupe n’a pas changé d’humeur, il livre une nouvelle rondelle à la fois hargneuse et déprimante, fait couler une massive chape de goudron brûlant sludge / doom / black sur la gueule au moyen de hurlements de sauvages, de guitares grasses comme ce n’est pas permis et d’un châssis rythmique digne de celui des chars géants de la première guerre mondiale, ceux qui écrabouillaient tout gaiement en défonçant les tranchées teutonnes.

Dégueulasse et délicieux, c’est death-y-dément bon quand ça fait mal, FANGE parvient même à rappeler à notre bon souvenir l’affreux DIAPSIQUIR sur Les Gémonies, ce qui n’est jamais un mal. Ou presque. Et saluons aussi au passage la morbide poésie de textes explicites et néanmoins témoins d’un bel effort d’écriture. Succès complet de l'entreprise = BAM. Aïe.

Digipak dépliant fort beau, à ranger avec le précédent (voir FANGE [Fra] Purge (Throatruiner Recs / Lost Pilgrims Recs - 2016)) exactement dans la même veine.

https://fange.bandcamp.com/album/pourrissoir

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.