Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
07
Déc
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Alors qu’en 1995 on est déjà loin de l’âge d’or du metal de la Mort,

en Russie, de façon quasiment clandestine la tradition continue, les six morceaux de cette première démo rééditée sont crus au possible, et d’eux émane une atmosphère sulfureuse et sombrissime, pas besoin d’artifice ici pour évoquer la peur et le trépas, la musique se suffit à elle-même et les vocaux raclés sur une gorge purulente achèvent de convaincre qu’on n’aurait sûrement pas croisé les membres du groupe de nuit sans une petite appréhension.

Aussi primitif qu’une machette rouillée (on est plus chez NUCLEAR DEATH que chez NILE, m’voyez ?), Abyss falling cross est un très bon exemple de la scène est-européenne alors toujours sous le joug d’une méfiance qui ne tomba que bien après la chute du mur à Berlin. Cette scène confidentielle mérite death-y-dément que quelqu’un s’y plonge pour pondre quelque chose d’intéressant. Pour information, deux membres de NECROSTENCH lanceront ensuite FULLMOON RISE.

Ce disque fait partie des Nekrokult Series de Thou Shalt Kill! Records, pour en savoir plus, clique sur https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=Nekrokult%20Series&searchphrase=exact.

Digifile ouvrant sur deux volets superbement soignés, 666 copies numérotées à la main.

https://rthdxfff.bandcamp.com/album/abyss-falling-cross

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.