Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
22
Jan
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Quatrième sortie et deuxième album après Demain (ha !)

pour ce groupe que l’on situera dans le fer de lance d’un post-hardcore sludgy osant un coït tendu avec les sonorités hell-ectroniques, le groove jumpy et le chant en français. Nombreux sont les groupes à évoluer dans ce genre, on note d’ailleurs l’omniprésence du producteur Amaury Sauvé au sein d’un mouvement polymorphe mais au son reconnaissable, sauf que NO VALE NADA apporte sa touche, particulièrement au niveau de sa formation pour le moins atypique (chant / clavier / cigarbox / batteuse).

Les amateurs de chants criards, de murs du son râpeux et d’ambiances au minimum lugubres devraient aller escamper une oreille sur ce très, très bon disque fêtant à l’occasion les dix ans du groupe, et sorti également en vinyle pour les esthètes de bon goût. Quelque soit le format choisi, on vous fait remarquer pour conclure qu’afin vous de débarrasser des toujours très gênants voisins d’à côté qui font les malins avec leur daube synthétique et monosyllabique, cet album trouvera une utilité certaine en tant que bande originale de leur exil choisi soudain. Youpi.


Joli digipak, muni d’un livret contenant les paroles sombres et torturées des dix morceaux au menu.

https://novalenada.bandcamp.com/

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.