Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
03
Fév
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Troisième album de l'Ange Morbide et encore une fois une sacrée réalisation !

Enregistré en trio suite au départ - forcé - de Richard Brunelle, Covenant n’en est pas moins le coup de marteau crucial qui enfonce le clou. Le death metal alambiqué des virtuoses floridiens n’a peut-être jamais aussi bien sonné (Tom Morris et Flemming Rasmussen ont fait des merveilles) bien que le niveau des légendaires prédécesseurs ne soit plus vraiment accessible, c’est le défaut d’être des pionniers, on n’invente quasiment plus rien après des débuts aussi explosifs et innovants qu’Altars of madness et Blessed are the sick.

Ce disque renferme pourtant un sans-faute absolu, courant du death le plus brutal aux pilonnages doom du plus bel effet, en passant par des passages heavy / thrash presque surprenants (Angel of disease…) tout en possédant cette touche absolument inimitable qui pour l’éternité fait de MORBID ANGEL un des plus grands représentants du metal de la Mort. Covenant fera des plus logiquement un putain de carton commercial (les majors américaines, ça paye parfois ; et encore heureux que ça tombe pour une fois sur un groupe aussi talentueux), on verra même les clips en rotation régulière un peu partout à la télévijeun, comme si, enfin, les maléfiques Anciens Dieux avaient décidé de donner une preuve manifeste de leur emprise sur ce pauvre monde en imposant leur bande originale préférée.

Grand bien leur fasse, ce disque aurait de toute façon fini sur la pile des bombes de chevet. AAAaargh !!!

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.