Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
17
Mai
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Formé il y a trente-cinq piges,

WDC n’a plus l’âge de changer de formule, d’autant qu’elle fonctionne parfaitement. Univers de série Z (cette pochette délirante, les illustrations du livret et les textes faisant foi) et cocktail survitaminé à base de punk / surf / psycho (punkabilly, yeeehaaah !!) enrobé dans une production au top sont pour toujours au programme pour un peu plus de trois quarts d’heure de musique.

L’ensemble est très réussi, le groupe sonne jeune et frais à l’inverse de nombre d’autres qui font tout pour se la jouer vieux et s’inventer une légitimité. Ici la mécanique rutile sans sonner clinique, le climat est chaud comme un enfer joyeux où les diablotins dansent la gigue en sifflant du rouge dans des crânes de hipsters, les compositions font pressentir de bon moment de live, on est curieux de subir ça face aux enceintes, on en reparle bientôt.

En attendant, un petit tour sur https://www.facebook.com/washingtondeadcats (le site « normal » a-t-il disparu ?) vous en apprendra plus sur le groupe, l’album et livrera quelques liens croustillants vers de la vidéo.    

On entend déjà les fans s’écrier « Ce homard m’a tuer » !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.