Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
20
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

On commence ce petit cinquième 1 assez pépère,

le blues rock groovy du trio fonctionne de toute façon parfaitement en ce qu’il embarque l’auditeur dans un secouement de genou et un mouvement de bocal obligatoire, Frank Beard est un king parfait pour deux cordistes duettistes tels que Billy Gibbons et Dusty Hill.

On voit que les barbes poussent, mais les texans ne sont guère de vulgaires hippies, le classique Arrested for driving while blind est un hard boogie mortel, El Diablo une invitation à danser fermement très serrés l’un(e) contre l’autre, Snappy Kakkie une curiosité un peu funky quelque part, Enjoy and get in on encore une exercice de groove terrible parsemé d’électricité et de slide, Ten dollar man un crotale sonore à la voix rugueuse, Pan Am Highway blues un rock entraînant et chantant, tout comme le sautillant Avalon hideaway, She’s a heartbreaker montre de fortes influences country avant que l’album ne s’achève sur un très beau morceau instrumental hypnotique aux légères touches flamenco, Asleep in the desert, les images arrivent dans la tête à l’écoute, un vrai petit bijou méconnu.

Pas vraiment d’hymne éternel sur cet album donc, mais toujours une partie de plaisir à l’écoute et une très belle pochette en sus !

1 on peut trouver plein d'articles ici sur les ZZ, clique sur https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=ZZ%20TOP%20[Usa]&searchphrase=exact.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.