Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
08
Sep
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Alliant avec élégance la provocation presque gratuite, le kitsch et l’ultra brutalité de la power violence,

SYLVESTER STALINE a réussi à caser trente-trois titres sur ce CD. Il faut dire, bien sûr, qu’ils ne sont jamais très longs mais à un tel degré de violence hurlée (même Jean-Pierre Mocky et son légendaire « moteeeeeeur !!! »), ce n’est peut-être pas plus mal.

 

L’humour cruel (ah ces titres, même ANAL CUNT s’en ramasse une derrière les oreilles), les designs impayables, les extraits de films (qui font moins peur que chez MORTICIAN, ouf !) et l’esprit constant de casse-couille de service font de cet album un délicat recueil à offrir à vos meilleurs amis, tout autant qu’à vos pires ennemis. Le final est, sans rire, excellent.

Et puis de toute façon, comme le rappelle tendrement le groupe :

If you don’t like this cd, we don’t care coz’ we don’t gonna buy it, assholes’.

Et toc, putain !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.