Tu payes ton coup ?

Chroniques CD
31
Oct
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Où comment mêler avec succès pop et metal atmosphérique.

Les poitevins de OSM pour faire court n’hésitent pas non plus à injecter des notes progressives, des pointes extrêmes, des passages doomy ou post-rock dans ce que nous sommes plutôt content d’écouter quand trop de mélanges tuent souvent le mélange.

En effet, l’équilibre global fait beaucoup dans le fait qu'une certaine « modernité » à laquelle nous semblons souvent réfractaires ne choque pas ici, la production est de plus à la mesure d’un travail studieux et souvent envoûtant qui doit forcément voir son ampleur décuplée sur les planches.

On n’aime pas tout, particulièrement les passages les plus sautillants de Last trip ou les voix par trop claires mais la dernière génération post-hardos, plus ouverte que les légions bardées de cuir auxquelles nous appartenons pour l’éternité, pourrait bien trouver là un point de départ avant d'aller fouiller dans l’arbre généalogique du metal tant OSM laisse transparaître des influences que chacun devinera, on ne va quand même pas faire tout le boulot.

Digipak orné d'une superbe pochette à noter.

https://overstrangemood.bandcamp.com/album/which-way

 

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.