Une petite contribution ?

Chroniques CD
02
Déc
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Plus reposant et onirique que ça, on a du mal à imaginer.
Ce doux cocon post-rock on ne peut plus cinématographique et psychédélique se laisse pénétrer en douceur puis referme ses portes pendant une quarantaine de minutes où l’on peut se laisser balader sur des plages de groovy cool zébrées parfois par des zones de turbulences électriques bienvenues pour épicer le périple.

Le groupe est composé de musiciens aventureux et maîtres de leur arsenal, on passe ainsi un bon moment loin de ce monde qu’on laisse toujours de côté avec plaisir, on pense parfois aux moments les plus remuants d’un EZ3KIEL, des passages évoqueront plus GYBE! ou GOBLIN, les amateurs de rêve éveillé et de bandes originales particulièrement expressives devraient aller tenter une écoute de cet excellent album quand dehors résonnent déjà les satanés chants de Noël de l’infâme Tino Rossi et des hurleuses de supermarché, rappelant à qui veut l’entendre que l’homme moyen ne se contente que de l’interchangeable ressassé ad nauseam, quand des artistes d’un niveau effarant doivent se contenter de l’ombre.

Après tout, cette mélancolie de filigrane et cette sorte d’ironie chafouine que l'on croit décerner chez JUGGERNAUT ne sont pas déplaisantes, laissez donc la lumière aux bouffons dont le moule est death-y-dément loin d’être brisé, nous garderons précieusement près du cœur les poètes, comme un secret chuchoté à l’oreille qui sait entendre.  

https://juggernautrome.bandcamp.com/album/neuroteque

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac