Tu payes ton coup ?

Chroniques vinyles
30
Jan
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Limiter un groupe à un tube énorme, en même temps souvent un titre pas si génial, est une énorme connerie

(quand on pense à SURVIVOR et Eye of the tiger, AC/DC et l’horrible Thunderstruck, SCORPIONS et Still loving you, VAN HALEN et Jump, ZZ TOP et Gimme all your lovin’, stop, vous devez avoir compris…).

La damnation d’un groupe comme EUROPE est strictement injuste au regard de leur début de discographie. Le premier album éponyme (voir EUROPE [Swe] S/t (Hot International / Epic) 1983) livrait un joli lot de hard racé et mélodique, mais le meilleur était à venir avec le suivant, Wings of tomorrow.

Une oreille sur le puissant et heavy Scream of anger suffit pour s’en rendre compte. De la grosse gratte, un tempo enlevé option double grosse caisse, et cette voix mélodieuse reconnaissable à la seconde, pas un seul fan de hard & heavy classique ne peut passer à côté de ça sans en avouer la qualité supérieure à mois d’être d’une mauvaise foi absolue. Stormwind, Treated bad again, Aphasia, Wasted time et les autres sont tous des morceaux de hard respectable. Maintenant ok, Open your heart et Dreamer, deux ballades assez crispantes, sont plus difficiles à avaler, soit. Mais de là à condamner cet album à l’oubli, pas question.

Alors, ride, ride, ride the wings of tomorrow !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.