Tu payes ton coup ?

Chroniques vinyles
15
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Tora Tora !

Voici le troisième disque de VAN HALEN et nous voilà rassurés après un II (voir là : VAN HALEN [Usa] II 12’’ (Warner Bros Recs) 1979) un peu pâlot par rapport au fabuleux là : VAN HALEN [Usa] S/t 12’’ (Warner Bros Recs) 1978), l’osmose guitare extraterrestre / chant de crooner lubrique / section rythmique de fins bûcherons explose à nouveau pour rappeler aux collègues qui commencent déjà à plagier (en tout cas tenter de) ici et là que VAN HALEN restent les patrons du hard rock virtuose et souriant, mate cette pochette, c’est pas un groupe qui respire le rock’n’roll ça ? And the cradle will rock, ça c’est clair, si on s’amuse à coller ça sur les oreilles du petit dernier, car le semi-échec de l’album précédent semble les avoir un poil énervés, d’où une série de brûlots dont les solides (bolides) Loss of controlFoolsEverybody wants some (sur lequel Roth montre encore une fois l’étendue de sa folie et celle de sa voix), Romeo delight ou le folky rigolo Take your whiskey home. Encore une fois l’équipe s’est adjoint les services de Ted Templeman à la production qui livre un travail de qualité, cet galette d’à peine plus de trente minute fait son boulot, c’est hard as a rock, as it should always be. Yes !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.