Tu payes ton coup ?

Chroniques vinyles
16
Fév
2016

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans Abus Dangereux N° 137]

Epuisés depuis belle lurette, les deux premières sorties des parisiens HELIOGABALE retrouvent enfin le chemin des bacs, vingt ans après la sortie de Yolk, sous la forme d’un dantesque double vinyle (un noir et un blanc).

Le premier album témoignait à l’époque de turbulences soniques certaines, avec une tendance parfois noise bruitiste, et d’une étrangeté parfois effrayante tandis que To pee, composé peu après la disparition du batteur Klaus Selosse, a l’arrière-goût séduisant d’une décadence totale façon cabaret, à l’image de l’introductif Meine Natur qui évoque une Marlene Dietrich punk du plus bel effet.

Deux superbes disques qu’il n’est que justice de voir revenir secouer les tympans.

https://heliogabale.bandcamp.com/   

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.