Chroniques vinyles
24
Nov
2017

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine sur Dead Fucking Church M’Aaagh # X]

Le grindcore ultra-brutal de ces royaux canins fait grosse impression dans le milieu et ce n’est pas peu dire qu’avec ce mini album explosif ils vont continuer de plus belle. On est loin du grind / noise tout pourri sans aucune musicalité, ici on sait putain de bien jouer, précisément et violemment. On s’étonnera même que le hurleur ne saigne pas de la gorge tant il hurle comme un damné. Et ici à l’Eglise, on aime des titres de l’acabit de Seth Putnam was a sensitive man, Free Black Metal’s drug free, 666 grams of crocodile, ou Die die die, la poésie c’est chouette bande de sales bâtards, même si dans le même temps c’est si court qu’il faut se lever souvent pour tourner le disque. Mais la pêche que donne le groupe est un bon carburant pour se déplacer. C’est fast, c’est tight, c’est blasting, hell fucking yeah ! Et c’est recommandé par la maison d’autant que l’objet est très beau, limité à 400 copies de belle cire noire apparemment.

On vous l’avait pourtant dit : cave canem

https://chiensgrind.bandcamp.com/album/10-vultures-are-our-future

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !