Tu payes ton coup ?

Chroniques vinyles
11
Jan
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Après avoir enregistré des albums légendaires de MOTÖRHEAD avec Lemmy et son « Animal » de batteur 1,
« Fast » Eddie Clarke fout le camp avec Pete Way (le bassiste historique du géant UFO). D’où ce FASTWAY, addition de leurs noms. Sauf que Way ne restera qu’une très courte période et si le groupe conserve le nom prévu, Way n’est crédité nulle part sur la pochette de ce très bon premier album (au passage, aucun bassiste n’est mentionné nulle part).

Au programme un hard and heavy rock ultra entraînant qui, outre la gratte toujours incisive et inspirée d'Eddie Clarke, est porté par la voix très zeppelinienne de David King, son harmonica, et le batteur Jerry Shirley, déjà entendu avec les mythiques HUMBLE PIE.

Avec ce genre de musiciens et la production au top signée Eddie Kramer (connu pour son taf avec Hendrix, LED ZEPPELIN, KISS, TWISTED SISTER etc.), le groupe ne tardera pas à se faire connaître et à tourner partout avec les plus grands, ce mélange entre rock musclé typiquement Seventies et NWOBHM prenant toute son ampleur sur les planches.

Rien à jeter ici, c’est d’autant plus rageant de voir ce groupe systématiquement oublié quand on essaie de faire le tour des véritables albums valables des années 80 rayon hard rock. Écoutez donc cette petite bombe nom de dieu ! Et fort !

1 voir Motörhead, Overkill, Bomber, Ace of spades, No sleep ’til Hammersmith et Iron fist.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.