Chroniques vinyles
11
Mar
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ah mais alors là yes direct !
Ouvrir ce quatrième album sur une reprise acoustique du Warhead des UK SUBS (avec Paul Slack à la basse - les autres morceaux étant assurés par Lolo Ganzaman de WUNDERBACH - qui plus est !) est vraiment une excellente idée !

Comme à son habitude 1, Manu métisse toutes ses influences, ce Warhead sonne folk / country, mais avec cette guitare toujours aussi versatile et inspirée on passe aussi régulièrement par le rock’n’roll (acoustique ou pas, on trouve la teneur de l’album bien plus rentre-dedans qu’avant), le blues roots (une adaptation de Robert Johnson, Stones in my passway, est de surcroît au programme) ou la pop (Roque Dalton est un vrai petit tube) à défaut d’une véritable domination de la musique spécifiquement latinisante pour cette fois (même si Spanish blues est encore un grand moment de l’album).

D’ailleurs on trouve un peu plus de textes en anglais que sur les albums précédents mais l’espagnol dépasse toujours d’une tête. Encore un album plaisant qui fait fait voyager l’esprit sur les sentiers d’un monde intimiste et personnel que nous ouvre un artiste définitivement attachant.  

Chouette 33-tours sobre avec les textes et quelques photos imprimées sur la pochette intérieure.

http://tiomanuel.com/

1 voir aussi TIO MANUEL [Fra] ¡ Asi es la vida ! (Garage Recs / Night & Day - 2004) et TIO MANUEL [Fra] 3 cosas (La Fugitive - 2008).

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.