Tu payes ton coup ?

Chroniques vinyles
19
Mai
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Des décades plus tard, ce premier disque de WARNING tient toujours méchamment la route

quand on est fan de hard & heavy made in France. La voix haut perchée de Raphaël Garrido se marie superbement aux deux grattes (RIP Christophe Aubert et Didier Bernoussi…) tandis qu’une section rythmique en béton pilonne tant qu’elle peut (Alain Pernette à la basse, Henry Barbut à la batteuse), tout ça sans sonner comme une énième copie des formations anglo-saxonnes de la même époque.

La mélodie omniprésente n’empêche guère un esprit sauvage, les textes - en français selvoupli - sont d’ailleurs particulièrement évocateurs (Je n’suis pas un ange tout à fait sincère, Fais plutôt confiance à Lucifer !). Pour un premier disque, Warning est une tuerie que devraient posséder tous les hardos diplômés fans de SCORPIONS (la très jolie ballade Tel que tu l’imaginais est plutôt confondante, WARNING ose même aussi son propre Is there anybody there ? avec Satan relaps qui restera le morceau le plus difficile à apprécier quand on est farouchement allergique à ce genre de rythmes), UFO, VOIE DE FAIT ou encore les débuts d'IRON MAIDEN.

Un excellent classique du genre, vraiment !

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.