Tu payes ton coup ?

Chroniques vinyles
05
Jui
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Ceux qui plaisantent avec le stéréotype d'une Suisse placide en seront pour leurs frais,

les romands de ZEPPO célèbrent leur vingt-cinquième bougie avec un disque virulent, mêlant hardcore punk et metal fusion mais aussi hip-hop (sur le summum Inférieures à jamais ?, un direct dans la tronche honnie du patriarcat d’essence religieuse ou sur le très costaud Fleur de peau), et force est de reconnaître que l’écoanarcore du groupe défonce autant les conduits auditifs que les sujets qui fâchent, au sommet desquels trônent les omniprésentes violences policières, le bourrage de crâne toujours plus d’actualité, l’emprise de la religion, les discriminations ou la domination cruelle de l’homme sur l’animal, autant dire des sujets qui nous parlent directement (s’ils ne font pas de même avec toi, tu peux appuyer sur la petite croix rouge qui ferme ce site).

Pour diverses raisons, cette excellente galette rappelle à votre non-serviteur d’exquises fragrances du passé, des géniaux KAMIZOL à NO ONE IS INNOCENT, LOFOFORA et SILMARILS (les vrais, ceux du tout début) en passant par ASSASSIN, BANLIEUE ROUGE et RAGE AGAINST THE MACHINE pour le maniement incendiaire des mots, sans omettre des remugles deathrash ici et là.

On n’ose pas imaginer la baffe qu’un concert de ZEPPO doit asséner tant ce nouveau répertoire ravageur est prometteur, regardez donc ci-dessous si quelque chose se passe pas loin de chez vous, on verra de même.      

Duo LP + CD limité à 1000 copies numérotées à la main et enfermé dans un triptyque illustré par Jean-Michel Jaquet et sérigraphié.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.