Tu payes ton coup ?

Chroniques vinyles
09
Jui
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Après un premier album solo convaincant 1, Ozzy et sa clique enfoncent le clou
avec un Diary of a madman (il y a forcément un rapport avec le film d’épouvante de 1963 avec Vincent Price, surtout quand on lit les paroles du morceau-titre…) forcément moins surprenant mais pas exempt de morceaux enthousiasmants : l’introductif Over the mountain est une belle machine remuante, le groove sombre de Believer ne manque pas d’inspirer le bocalsecouing tout comme le musclé Little dolls ou S.A.T.O., mais les nombreux morceaux typés ballade vont par contre bien au-delà de notre patience, désolé.   

Diary of a madman est aussi malheureusement le disque qui annonce un énorme changement de line-up : comme si ça ne suffisait pas que Lee Kerslake et Bob Daisley quittent le groupe juste avant la sortie de l’album (ouvrant respectivement la porte à Tommy Aldridge et Rudy Sarzo), le grand guitariste Randy Rhoads meurt connement le 19 mars 1982 à à peine vingt-cinq ans dans un accident d’avion…

La santé, les humeurs, les addictions du père Ozzy ne vont pas tarder à s’en ressentir…   

1 voir OZZY OSBOURNE [Uk] Blizzard of Ozz (Epic / Sony Music) 1980 Réédition 2002.

Les mots-clés :

×
Ne manquez plus une seule chronique !
Pas de harcèlement ici, c'est un mail chaque lundi avec la quinzaine de liens de la semaine précédente à découvrir, c'est pratique.
Sans oublier que des concours donneront lieu chaque semaine à gagner des bouquins et des invit', strictement réservés aux inscrits et pas aux autres, forcément.
Ged-set power !
×

Page Facebook Nawakulture

Ne partez pas sans avoir "aimé la page", retrouvez tous les articles, vidéos et reportages sur votre mur. Soutenez Nawakulture en vous abonnant à la page Facebook et en partageant les chroniques.